Gear guide
>
Articles 
Rock Pillars Top Gun

Rock Pillars Top Gun

January 12 2010, 

"Quel choc! J'ai ressenti la chair de poule sur chaque centimètre de ma peau. Comme si un escadron de fourmis marchait sur mon épiderme!"

Ok, légèrement exagéré. Ceci dit, je dois avouer que les Rock Pillars Top Gun ont traversé avec succès la saison 2008-2009. Au début j'ai eu quelques doutes. En tant que grimpeur de 5.10, j'ai toujours eu des réticences à chausser une des nombreuses copies du Anasazi velcro. A mes yeux il s'agit de la référence absolue (pour une fois je ne permets aucune contradiction). Pendant une année complète, le Top Gun s'est laissé tester en salle et en falaise. A une fréquence de 2 séances par semaine. Pas une revue après une seule séance donc, mais bien un test approfondi évaluant le produit à chaque stade de son existence. Depuis la sortie de la boîte jusqu'à la fin ou presque...
Soit. J'entends déjà les sceptiques: "1 an, eh bien...". Je ne peux pas les blâmer, les chaussons tiennent encore. Bien sûr, les premières traces d'usure sont déjà visibles depuis longtemps mais après une année d'utilisation intensive je grimpe encore avec admirablement (photo). Je ne m'en plains pas.

Une expérience de 365 jours

En tout premier lieu, la forme asymétrique du Top Gun répond parfaitement aux exigences du grimpeur technique. La pointe est légèrement arquée vers le bas et grâce à de solides velcros le Top Gun enrobe parfaitement votre pied (à condition que vous l'achetiez suffisamment petit naturellement). La précision qui en découle s'apprécie lors du travail en précision sur nos falaises de calcaire. Malgré sa forme agressive il reste souple et permet de placer des mouvements en adhérence. C'est en tant que chausson de bloc que le Top Gun se montre d'ailleurs le plus à son avantage. Le Quick Closure system permet de le chausser et de l'enlever rapidement. De fait, la précision du chausson s'accompagne d'emblée d'un confort d'utilisation.

C'est dans toutes les formes de l'escalade sportive que ce chausson se positionne comme un modèle d'élite. Il est agréable même après 35 mètres d'escalade. La lèvre arrière est légèrement tournée vers l'extérieur ce qui permet de ne pas ressentir de douleur au talon d'achille. Par sa forme typique vous n'aurez d'ailleurs jamais l'impression de devoir retirer le chausson à tout moment.

De plus le Top Gun est recouvert de cuir en micro-fibres d'1,8 mm d'épaisseur. après un an de pieds en sueur, il paraît aussi souple que le premier jour. La languette est composé en matériau synthétique respirant ce qui la rend non seulement douce au toucher mais qui procure également une ventilation idéale. Elle est d'ailleurs fendu pour faciliter l'entrée du chausson à chaque forme de pied (tiens, où a-t-on déjà pu voir ça? :p ).

La semelle Vibram de 4mm d'épaisseur assure de grimper pendant de longues heures sans soucis. Ce n'est pas un chausson qui attaque les doigts de pied après 3 mois. Et c'est mieux comme ça. Car au moins vous en avez pour votre argent.

Un atout supplémentaire du Top Gun est la fine couche de gomme située au dessus des orteils. Elle se traduit par un grip optimal en crochetage de pointe. Et on peut le dire, elle score beaucoup mieux que sa concurrente directe. Un crochetage de pointe en confiance dans du dévers physique peut assurer une véritable pause pendant l'ascension. Avec le Top Gun on en redemande.
Au niveau de l'esthétique on ne peut pas se plaindre. Oui oui... A l'époque des doudounes bibendum et des sacs à pof chevelus, l'oeil mérite lui aussi qu'on s'y attarde. Le chausson score tellement bien que votre crédibilité fera un bon en avant impressionnant. J'ai d'ailleurs croisé certaines demoiselles jetant un regard entendu vers mes pieds. Le fétichisme des pieds a encore de longs jours devant lui. Oui, mes amis. Je pourrais encore continuer à faire les louanges de ce chausson pendant des heures. Mais...

Naturellement on peut s'en moquer...

Tout d'abord du prix. 105 euro, ça reste une somme pour un grimpeur au bord de la faillite après avoir participé à une multitude de climbing trips. Ceux dont les petits petons aspirent à la qualité devront probablement puiser encore plus profond dans leur portefeuille.
En deuxième lieu, le Top Gun, tout comme n'importe quelle ballerine ou chausson velcro, laisse à désirer dans les crochetages de talon précis. Les talons éjectés qui mettent fin abruptement à la concentration semblent être le point faible de la bête. Appelez-ça le revers de la médaille velcro.

Pour encore plus raccourcir un histoire déjà courte, soyez sûr d'une chose: avec le Top Gun, Rock Pillars met les points sur les i. Il ne forme pas uniquement une alternative valable à ses concurrents moins bon marché, il est carrément 15 Euro moins cher! Ne pas hésiter donc... cela ne peut que faire du bien à la concurrence.

Ruben

 

Fiche technique

Materiau: Cuir
Semelle: Vibram - 4mm
Tailles: 3 - 13
Poids: 395 gram (7 UK)
Prix public conseillé: 105,95?
Info: www.rockpillars.com


You must be logged in to leave a comment

Register


16/01/2010
da is nu nog is een leuke review van een product se. denk da het de eerste keer is da ik zo iets heb uitgelezen
als uwee topo van mozet ook zo ne stijl heeft zalk em zeker kopen)!

16/01/2010
Gij krijgt er ene...

16/01/2010
Zeer content van. Normaal doe ik met een 5.10 een maand en een half door mijn slepende klimstijl. De RP's gaan al een half jaar mee. Ook qua precisie en betrouwbaarheid op de kleine voetsteuntjes zijn ze echt de moeite.


Articles archive 

Photos 

News 
The Belgians on party tour in the Rockmaster Festival in Arco

Mix The Belgians on party tour in the Rockmaster Festival in Arco

Belgians were well noticed in Arco's Rockmaster Festival 2014. Muriel Sarkany received the Salewa Rock Award for her outdoor climbing performances of last year and Loic Timmermans finished 7th on the lead climbing event.

September 2 2014,

New grade achieved for Anak Verhoeven: 8c+

Rock New grade achieved for Anak Verhoeven: 8c+

Sick after Imst where she finished 4th, Anak Verhoeven went to the Gorges du Loup in France to recover. A trip in southern France that was more than productive for her since she climbed three 8c and her first 8c+ : Ultimate Sacrifice!

August 21 2014,